Méthode syllabique : comment apprendre à lire à mon enfant ?

Méthode syllabique : comment apprendre à lire à mon enfant ?

La lecture est une étape capitale pour un bambin, les parents attendent de l'Éducation Nationale que leurs enfants soient autonomes dans cette discipline. Cependant, les méthodes miracles d'apprentissage de la lecture n'existent pas, mais depuis plusieurs décennies les enseignants et pédagogue préconisent parfois la méthode globale, parfois la méthode syllabique, aujourd'hui, la science a fini par trancher entre les deux méthodes et l'avantage va nettement à la méthode syllabique. Tentons d'en savoir plus sur l'apprentissage de la lecture.

Quand est née la méthode syllabique ?

En France, cette méthode est née au XIXe siècle, c'est ce que l'on appelle couramment le b.a.-ba Le concept propose l'apprentissage de la lecture et de l'écriture en débutant par le plus simple pour aller vers des objectifs plus complexes. Ce processus d'éducation à l'avantage d'être progressif et permet à l'enfant de découvrir des textes et de déchiffrer tous les mots même s'il ne les connaît pas. Ce processus est généralement opposé à la méthode globale, Gilles de robien (ancien ministre de l'Éducation) et Jean-michel blanquer (ex-ministre de l'Éducation) ont prôné la généralisation de la méthode syllabique à l'école. De nombreux ouvrages qui appliquent cette méthode ont été listés par l'académie de Lille.

Pourquoi la méthode syllabique ça marche ?

Une étude faite à Saclay au CEA par le neuroscientifique Stanislas dehaene. Sa recherche démontre que la méthode syllabique est sortie victorieuse. L'IRM a pu démontrer que :

  • la méthode globale stimule l'hémisphère droit du cerveau,
  • la méthode syllabique, elle fait appel à l'hémisphère gauche.

En sachant que la stimulation de l'hémisphère gauche permet d'apprendre de manière correcte et définitive la lecture. L'étude conclut que la lecture syllabique permet de lire couramment tout en comprenant le texte. L'enfant est aussi en capacité d'accroître son vocabulaire (voir l'étude : les neurones de la lecture, Paris, Odile jacob).

Comment se fait la méthode syllabique ?

À l'école primaire, la méthode syllabique est une technique d'apprentissage de la lecture ancienne qui repose sur l'association des lettres à des sons, l'enseignement peut se définir ainsi :

  • la première étape proposée à l'enfant est d'apprendre l'alphabet,
  • la seconde étape invite les apprenants à interpréter le son de deux lettres combinées, les syllabes et ces mêmes syllabes conjuguées formant les mots.

La méthode syllabique est connue pour permettre aux apprenants de lire tous les mots auxquels ils sont confrontés.

Quels sont les avantages de la méthode syllabique ?

La méthode syllabique a démontré, année après année, les avantages suivants :

  • cette méthode permet de lire facilement un texte en associant les sons des lettres pour former les syllabes constituant les mots,
  • la méthode syllabique s'adapte au rythme de l'apprentissage de la lecture des enfants sans les mettre en position d'échec,
  • l'apprentissage de la lecture se fait en augmentant graduellement la complexité,
  • la méthode syllabique combine lecture et orthographe, ce qui a l'avantage d'émanciper les bambins.

Comment enseigner la lecture à un enfant par le b.a.-ba ?

En se fondant sur les sources suivantes :

  • Jean-pierre terrail professeur et chercheur,
  • Roland goigoux professeur des universités spécialiste de l'enseignement de la lecture,
  • l'étude du National reading panel sur plusieurs dizaines d'enquêtes,
  • tous ont affirmé que la méthode syllabique avait une réelle efficacité sur le décryptage et la capacité de comprendre un texte. Voici quelques exemples de méthodes pratiquées :
  • La méthode Boscher :

Le Bosher est un ouvrage très connu qui a servi à apprendre la lecture et à comprendre le code de l'écriture à des millions d'enfants des années 20 aux années 60. Ce processus d'apprentissage de lecture et d'écriture, après être tombé en désuétude, revient à la mode, notamment par des parents soucieux d'initier leurs enfants à la lecture.

  • La méthode Borel-Maisonny :

ce processus, à la fois phonétique et gestuel, est depuis quelques années utilisé pour la rééducation orthophonique tout en incluant le code d'apprentissage syllabique de la lecture. Elle profite aux jeunes en âge d'apprendre à lire qui nécessite une rééducation.

  • La méthode du Sablier :

ce procédé né au Canada met le code en proéminence, cette technique est appelée ascendante, ce qui signifie qu'un son est lié à une lettre, par la suite, il est associé à une syllabe puis au mot. Un processus typiquement syllabique, le travail se faisant progressivement, tel l'écoulement d'un sablier.

  • La méthode Montessori :

créée par Maria montessori, le concept est établi sur un accompagnement de l'enfant en fonction de son rythme et de son développement psychologique. Différentes études ont exposé que le procédé du b.a.-ba Montessori donne des résultats certains avec des autistes et des enfants marqués par la guerre comme en Ukraine.

  • La méthode alphas :

cette pédagogie est une approche ludique utilisée pour initier les enfants à l'alphabétisation sans entrer directement dans un texte, mais en mariant une lettre à un son et en combinant les syllabes pour former des mots, la progression peut se faire en utilisant les syllamots (un jeu d'apprentissage récréatif).

L'apprentissage de la lecture est un moment important dans la vie d'un enfant, dès l'âge de 4 ou 5 ans, cette phase d'apprentissage va conditionner ses aptitudes à progresser dans sa langue, mais également à apprendre une autre langue. La méthode syllabique permet de surcroît à un enfant de développer le goût de lecture et de participer à son enrichissement culturel.

Dans la même catégorie